A l’issue de la classe de première, plusieurs choix d’orientation sont possibles.

Après une première générale, technologique ou professionnelle, l’orientation la plus classique pour l’élève est de continuer, en terminale, dans la voie qui était la sienne en première.

En voie générale et technologique, le choix qu’il doit faire est celui de son enseignement de spécialité. Son affectation dans la spécialité de son choix dépendra alors de son souhait et de son niveau dans cette spécialité.

En voie générale, chacune des trois voies propose plusieurs enseignements de spécialité qui peuvent occuper d’1h30 à 8h de cours par semaine.

  • La voie S propose 5 spécialités : Mathématiques ; Physique-Chimie ; Sciences et Vie de la Terre ; Informatique et sciences du numérique ; Ecologie, agronomie et territoires.
  • La voie ES propose 3 spécialités : Mathématiques ; Sciences économiques et sociales ; Economie approfondie
  • La voie L propose 6 spécialités : Arts ; Arts du cirque ; Latin ; Grec ; LV3 ; LV1 ou LV2 approfondie ; Droits et grands enjeux du monde contemporain ; Mathématiques.

En voie technologique, les 8 voies possibles proposent chacune 2 à 6 spécialités selon la voie choisie.

En voie professionnelle, en première, l’élève a déjà choisi sa spécialité de baccalauréat parmi les 80 proposées. Cependant, il peut rejoindre une deuxième année de CAP ou passer un BEP, s’il souhaite entrer dans la vie active l’année suivante.

Au-delà de la spécialité choisie dans la classe de terminale, à l’issue de la première une des orientations que l’on peut choisir est le changement de voie. Celui-ci ne peut cependant pas s’effectuer dans toutes les configurations. Il n’est par exemple pas possible de passer en voie Scientifique après avoir été en voie professionnelle. De plus, l’élève doit souvent effectuer une remise à niveau dans les matières principales. Le changement de voie se fait donc le plus souvent en redoublant la première dans la voie souhaitée. Les résultats et la motivation sont alors déterminants.

Un autre cas de figure peut également être rencontré. Ainsi, comme cela arrive fréquemment en première, la voie choisie est la bonne mais les exigences demandées à l’élève font que celui-ci n’a pas atteint le niveau requis pour passer en terminale. Il doit alors redoubler son année. En cas de redoublement, il est important de noter que l’élève devra nécessairement repasser les épreuves anticipées du baccalauréat et ses notes ne seront pas conservées. Le changement d’établissement peut être un moyen de ne pas redoubler, si le niveau d’exigences académiques de l’établissement actuel est trop élevé au regard des capacités de l’élève.

Contactez-nous pour des conseils personnalisés

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre téléphone (obligatoire)

Sujet

Votre message