après licence bachelorPlusieurs orientations sont possibles après le premier cycle de trois ans de l’enseignement supérieur.

Pour la filière longue :

Tout d’abord, l’étudiant peut, grâce à son diplôme niveau « Bac +3 », intégrer le marché du travail.
Ce cycle de trois années, nommé « cycle professionnel » dans le système LMD, a d’ailleurs été conçu avec cet objectif.

L’enseignement suivi dans une école post-bac (ou une université étrangère) offre à ses étudiants une vraie professionnalisation, ce qui facilite leur insertion sur le marché du travail. Les entreprises sont souvent très intéressées par ces étudiants possédant déjà des compétences directement utilisables.
Les élèves ont, par exemple, déjà effectué plusieurs stages et sont opérationnels plus rapidement. De plus, ces établissements ont souvent un important réseau d’anciens, que les étudiants peuvent exploiter.

La licence universitaire permet également de s’insérer sur le marché du travail. Cependant, le faible caractère professionnalisant de ce cursus peut rendre ce choix moins aisé. Néanmoins il est possible dans certaines universités, selon les disciplines, d’effectuer au niveau L3, une licence professionnelle. Celle-ci doit permettre de renforcer les compétences professionnelles à travers des apprentissages plus pratiques et ainsi faciliter l’insertion professionnelle. Il reste dans l’ensemble difficile de s’insérer professionnellement après une licence.

L’autre orientation possible après le niveau licence ou équivalent est l’orientation vers le cycle Master. Là encore, l’étudiant peut choisir de suivre un master à l’université, dans une école ou dans une université étrangère.

  • L’admission dans le master de son choix à l’université, contrairement à l’accès en première année de licence, n’est pas automatique. Elle se fait sur dossier. Cependant, l’université dans laquelle l’étudiant a suivi sa licence doit lui proposer l’entrée dans un master quel qu’il soit.
  • L’admission dans un master d’une école ou d’une université étrangère se fait également par sélection sur dossier, concours ou entretien.

Enfin, si la dernière année de licence n’est pas validée, il est possible pour l’étudiant de redoubler sa dernière année afin d’obtenir son diplôme et de s’orienter ensuite comme il le souhaite. Notons cependant que certaines écoles privées post-bac ne permettent pas de redoubler leur licence.
L’étudiant peut alors demander une équivalence à l’université.

Pour la filière courte :

La but des filières BTS et DUT est de préparer en deux ans les étudiants à s’insérer professionnellement. Les étudiants peuvent donc, à l’issue de leur formation, trouver un premier emploi en tant que technicien supérieur.

Cependant, un nombre croissant d’entre eux décident de poursuivre leurs études, plusieurs options sont possibles :

  • Un DUT ou BTS complémentaire, une 3ème année de spécialisation (DEES : Diplôme Européen d’études supérieures)
  • Une licence professionnelle ou généraliste (bac +3)
  • Une école d’ingénieurs ou une école de commerce (bac + 4 ou bac +5)
  • Une école spécialisée du supérieur : art, journalisme… (procédures d’admission différentes selon les écoles)

Contactez-nous pour des conseils personnalisés

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre téléphone (obligatoire)

Sujet

Votre message