Les grandes questions

mon-enfant-ne-travaille-pasNombreux sont les parents qui voient leur enfant sortir avec ses amis, traîner sur son ordinateur, faire du sport… mais ne pas passer une seule seconde à son bureau pour travailler : Se moque-t-il complètement de son avenir ? Pourra-t-il passer dans la classe supérieure sans rien faire ? N’accumulera-t-il pas d’importantes lacunes pour la suite ? Est-ce nécessairement préoccupant ? Comment puis-je le remotiver à travailler ?

Les grandes données

  • En 6ème / 5ème, le temps moyen hebdomadaire consacré aux devoirs est d’environ 5 heures.
  • En 4ème / 3ème, le temps moyen hebdomadaire consacré aux devoirs est d’environ 6 heures.
  • En 2012, un étudiant moyen étudiait 3h25 par jour.
  • 95% des mères aident leur enfant à faire ses devoirs jusqu’à l’entrée en 6ème et 90% jusqu’en
    4ème.
  • 60% des parents aident leurs enfants à faire leurs devoirs à la maison.
  • Un parent sur deux se sent incapable d’aider son enfant dans ses devoirs.

Source : Challenges/OCDE/INSEE/ Le Parisien/Le Figaro

Situations typiques

  • Stéphanie constate que son fils abandonne à la moindre difficulté scolaire, et ne s’implique
    pas dans ses études. Elle nous demande comment le mettre au travail.
  • Antoine est consterné de voir que son fils passe le plus clair de son temps sur son ordinateur,
    ou dehors avec ses amis, sans se soucier le moins du monde de ses devoirs. Ses résultats sont
    par ailleurs très moyens. Il nous interroge sur la façon de le motiver.
  • Adèle voit bien que les résultats de sa fille sont en chute libre et qu’elle n’est jamais à son
    bureau lorsqu’elle est chez elle. Elle s’inquiète fortement pour ses études.

 

L’avis de notre expert

  • Nous vous suggérons, avant de prendre des mesures radicales, de discuter avec votre enfant
    pour identifier les causes possibles de son manque d’investissement. Est-il trop fatigué pour
    travailler ? A-t-il besoin d’un cadre de vie qui lui permette de s’investir sérieusement dans
    ses études (limiter le nombre de sorties, le temps passé devant la télévision…) ? A-t-il
    d’autres problèmes ? Comment perçoit-il ses professeurs ? sa classe ?
  • Il est important d’analyser s’il s’agit d’une démotivation générale (A t-il abandonné au fur et
    mesure ses activités sportives et artistiques, perdu des amis… ?) ou spécifique aux études.
    Nous vous conseillons de faire appel à un professionnel de l’accompagnement des jeunes qui
    pourra construire avec lui un projet d’orientation, afin de le remotiver dans son travail. Il
    pourra définir avec lui une stratégie éducative pour son avenir, en s’appuyant sur les
    « pépites » de son parcours, et lui proposer des formations adéquates.

Pour + d’informations et une aide concrète